Cologny, Fondation Martin Bodmer, Cod. Bodmer 184
Creative Commons License

Patrick Andrist, Manuscrits grecs de la Fondation Martin Bodmer. Étude et catalogue scientifique, Bâle : Schwabe 2016, p. 147-153.

Manuscript title: Maximus Planudes
Date of origin: S. XV, ca. 1482-1485
Support: Parchemin.
Parchemin de bonne qualité. Rares défauts, par ex. f. 14.
Extent: 54 f. = (1) 54 (2).
Format: 195 x 115 mm.
Foliation: Foliotage récent, en gris, aux f. 2 et 54 seulement. – Numérotation utilisée ci-dessous, sans autre indication : I, 1-54, II-III.
Collation: Organisation des cahiers et des pages
  • Cahiers : 1-5 5.Vf.50 + 6 IIf.54.
  • Marques de cahiers : S post.–i5–(πρ) ; « α῀-ον »f.10v - « εʹ-ον »f.50v.
Condition:
  • Reliure
    (couverture) feutre usé, arraché par endroits ; sur le dos, entièrement usé jusqu’à la toile. Toile rompue à la charnière ant. et aux deux extrémités du dos.
    (c.-garde ant.) trace bleuâtre. Reste de colle, cf. supra.
  • Corps
    Graves problèmes de conservation de l’encre, souvent effacée, parfois sur de grandes surfaces ; (f. 28v-29r, 30v) presque entièrement effacés. – Nombreux trous d’insectes. Salissures, plissures, taches d’humidité, taches d’encre dans les marges. (f. 9v-26r) encre délavée, mal essuyée, laissant des taches brunâtres. (f. 37v, 55v) taches rougeâtres. – (f. 1r) enluminure endommagée par endroits. – (f. 54v) enluminure légèrement craquelée.
Page layout: 1 col., 20 l.
Mise en texte
  • Page de titre très luxueuse : enluminures marginales ; titre en écriture distinctive, en lettres d’or sur fond azur ; initiale historiée.
  • Dernière ligne centrée ; point rouge final.
  • Corps du texte écrit à la suite, sans division en chapitres ou paragraphes. Marge de droite généralement assez bien respectée, avec quelques possibles exceptions, cf. f. 35r, ou bien correction (?). Efforts de justification de page, par ex. f. 39r, 47r.
  • Peinture finale sur folio réglé.

Mise en page
  • Réglure avec une pointe laissant parfois un dépôt grisâtre, cf. f. 54r. – Pas de piqûres visibles pour les rectrices. – 1 col., 20 lignes écrites. – Écriture suspendue.

Page témoin
  • (f. 20r) 1 col., 20 l. – 193 x 115 mm. – Texte : (22) 120 (51) x (22) 55 (38) mm. – Réglure : type Muzerelle , 2-2:A/0/1-1:A/Jba. – 20 traits, tous écrits. – (f. 32r) rectrice majeure inf. sur l’avant-dernière ligne, visible sur les folios adjacents, mais nombre de lignes, dimension de la surface d’écriture et rectrice majeure supérieure habituels.
Writing and hands: Écriture encres et peintures
  • Écriture : main de <Démétrios Damilas>, actif dans la seconde moitié du XVe siècle, notamment à Florence, et au début du XVIe siècle, cf. RGK 3, no 160, etc. ; sur ce copiste, Canart Paul, Démétrius Damilas, alias le « Librarius Florentinus », Rivista di studi bizantini e neoellenici, n. s. 14-16, 1977-1979, p. 281-347 ; réimpr. dans Studi e testi 450, 2008, p. [451]-[522]. – Main identique sur le f. 1r, malgré l’hypothèse de Labriola, p. 24.
  • Écriture distinctive : majuscule moderne rectangulaire.
  • Encres – Encre principale : gris foncé, effacée en de nombreux endroits. – Encre distinctive : dorée, cf. Mise en texte.
  • Peintures : <Maître du Xénophon de Hamilton> selon Labriola, Introduction, p. 54-57 ; sur cet artiste, Garzelli Annarosa, Il maestro del Senofonte Hamilton nel decennio 1470-1480 dans Eadem (éd.) Miniatura fiorentina del Rinascimento, 1440-1525 : un primo censimento, t. 1, Firenze 1985, p. 157-170 ; cf. Ornementation.
Decoration: Ornementation
Aucune, hormis le frontispice et la peinture, luxueux, cf. Contenu 2 et 3.
  • (f. 1r) : frontispice : cadre entourant le texte, et initiale du texte, richement peints. Représentation dense de végétaux, animaux et personnages. À remarquer :
    • Initiale du texte « Γ », avec le portrait de Planude ; cadre : 33 x 24 mm.
    • À la hauteur de l’initiale, dans la marge de droite, portrait de Pierre II Médicis, alors âgé de 10-12 ans.
    • Dans la marge inf., possible blason de la famille da Vecchiano Pise, liée au Médicis ; 35 x 30 mm, mesuré sur la décoration extérieure ; cf. Labriola, Introduction, p. 24, 31, 44, 54-55 et infra Histoire.
    • Titre en or sur fond bleu, cadre doré : 30 x 55 mm.
  • (f. 54v) peinture, illustration de la fable « L’aigle et le renard », 122 x 70 mm (mesures sur le cadre, prises en croix, au milieu).
    • (f. 54v) 194 x 116 mm. – Peinture : (19) 122 (53) x (11) 70 (35) mm.
Additions: Autre intervention du copiste
Aucune autre intervention relevée ; cf. Mise en texte.
Éléments supplémentaires
  • Notes relatives à la Fondation Martin Bodmer
    (c.-garde post.) du haut en bas :
    • Cote actuelle : « CB. 184 ».
    • Cote thématique : « Altgriech. Lit. T IV ».
    • Notice : « Planudes, Maximus. Aesopi vita. | Italien. Humanistenhs. 15. Jh. 2. H. ».
  • Autres marques de possesseurs
    • (c.-garde ant.) dans le canton sup. ext., note effacée sur 4 lignes, peut-être « Cata | 8003 | N 1 », dernière ligne illisible. – Au centre, tache de colle, possible reste de la fixation d’une étiquette perdue. – Vers le bas de la page, une ou deux notes effacées, dont une note biffée ; autre note, peut-être « … 43 ».
    • (f. Ir) vers le bas, écrit en biais, partiellement effacée, « Aesop ».
    • (c.-garde post.) peut-être de la main de Rosenthal, cf. Histoire : « Cf. Aesop. Fables Phillipps sale #26a», référence à la vente du codex 23609 de Thomas Phillipps en 1946, acquis par la New York Public Library, aujourd’hui coté Spencer 50 ; cf. cat. de vente Bibliotheca Phillippica A Further Portion Of The Printed Books And The Renowned Library Of The Late Sir Thomas Phillipps…, London 1946, lots 26a, pl. XXXVIII-XXXIX. – Un peu plus bas « gem in upper r. corner identical | with those in First border of Pl. 26a. ». – Un peu plus bas, « Portraits on p. 1 : Medici. ».
Binding:
  • Occidentale. – S. XVI (?) – 200 x 125 x 20 mm.
  • Couture et couverture
    • Couture : apparemment sur 5 nerfs, non visibles.
    • Tranchefiles : brodées de fils bleus et écrus ou or, difficiles à distinguer.
    • Couverture : pleine reliure ; ais rigides ; couvrure de velours violet, aujourd’hui sur les plats seulement.
    • Dos : long.
    • Décoration : tranches dorées.
    • Inscriptions : (dos) en lettres argentées sur étiquette de cuir foncé, entourée d’une décoration simple, « ÆSOPI |VITA |– | GRÆCÈ |– | M.S. | IN MEMB. ».
  • Gardes
    • Gardes ant. : papier ; pas de filigranes conservés. – C.-garde + f. I. – (c.-garde) note effacée, et trace de colle ; cf. supra et Histoire.
    • Gardes post. : papier ; pas de filigranes conservés. – F. II-III + c.-garde. – (c.-garde) notes, cf. supra.
Contents:
  • Contenu
    • 1. (f. 1r-54r sup.) <Maximus Planudes>: Vita Aesopi. – Éd. A. Eberhard, Fabulae Romanenses graece conscriptae, Bibliotheca Teubneriana, Leipzig 1872, p. 226-305.
      Titre, « Αισωπου βιος » ; – « Πραγμάτων φύσιν … θανάτω γεγόνασιν. »
    • 2. (f. 1r) riche frontispice, cf. Ornementation.
    • (f. 54r inf.) vide, sans notes.
    • 3. (f. 54v) peinture, illustration de la fable « L’aigle et le renard », cf. Ornementation.
Origin of the manuscript:
Histoire constitutive
  • Première partie d’un ms. d’Ésope copié ca. 1482-1485 pour Pierre II Médicis, alors âgé de 10-12 ans, par Démétrios Damilas, copiste très en vue à Florence vers la fin des années 1470 et pendant la décennie suivante ; cf. supra. Peint par le Maître du Xénophon de Hamilton à Florence.
Provenance of the manuscript:
Histoire ultérieure
  • Possible séparation très ancienne de la Vita du reste du codex original, aujourd’hui New York, Spencer MS 50 ; cf. Labriola, p. 31.
  • Possible possession de la famille da Vecchiano de Pise, cf. supra Contenu et Labriola, p. 31.
  • Aucune trace du ms. jusqu’au début du XXe siècle.
  • En 1914, dans la bibliothèque du libraire Jacques Rosenthal (1854-1937), d’abord à Munich, puis en divers lieu d’Europe et aux États-Unis suivant les déménagements de la famille. Sur la famille Rosenthal, cf. Rosenthal Bernard, Autobiography and autobibliography, Berkeley 2010 ; Idem, Quelques aspects du commerce du livre ancien en Europe et aux Etats-Unis aux 19e et 20e siècles, conférence tenue à l’École Normale Supérieure en 2001, disponible sur le site de l’Enssib, http://ihl.enssib.fr/quelques-aspects-du-commerce-du-livre-ancien-en-europe-et-aux-etats-unis-aux-19e-et-20e-siecles (vérif. nov. 2015).
  • Au décès de Jacques Rosenthal, transmis à son fils Erwin, également libraire, à New York ; cf. Labriola, p. 23. – Rapprochement avec le ms. New York, New York Public Library, Spencer MS 50, fait par Erwin Rosenthal, peut-être déjà en 1946, cf. Autres marques de possesseurs, et lettre d’Erwin Rosenthal conservée dans le dossier du ms., « … Das Manuskript gewinnt besondere Bedeutung durch den engen Zusammenhang mit der Fabel-Handschrift des Aesop, welche, aus der Sammlung Phillipps stammend, 1946 in New York versteigert wurde und sich jetzt in der New York Public Library befindet. Die Schrift könnte in beiden Handschriften von dem gleichen Schreiber stammen; auch kehrt das eine Medaillon-Ornament der Titelbordüre in der Phillipos-Hansdchrift wieder. … ». – Rapprochement également fait par Jonathan Alexander, sur la base d’une photo noir-blanc ; mais sans connaissance du Codex Bodmer 184 ; cf. Alexander.
  • Lien avec le ms. Spencer 50 redécouvert par Ada Labriola ; publication du dossier complet en 2011.
Acquisition of the manuscript:
  • Vendu par Erwin Rosenthal à Martin Bodmer, en nov. 1949, selon la fiche d’inventaire.
  • Ms. légué à la Famille Martin Bodmer, actuellement déposé à la Fondation Martin Bodmer.
Illustrations :
  • (f. 1r) Koch, p. 438, Labriola, Introduction, p. 25. – (f. 1v-2r) Labriola Introduction, p. 26. – (f. 54r) Labriola, Introduction, p. 26. – (f. 54v) Labriola, Fac-similé, début ; Labriola, Introduction jaquette, p. 7, 27.
Bibliography:
  • Alexander Jonathan, The splendor of the word : medieval and Renaissance illuminated manuscripts at The New York Public Library, New-York 2005. – Cf. p. 427, 430.
  • Andrist Patrick, notice 507 dans Martiniani-Reber Marielle (ed.), Byzance en Suisse, Genève 2015. - Cf. p. 512-513.
  • Koch Hans-Albrecht, notice 96 dans M. Bircher et al. (éd.), Spiegel der Welt. Handschriften und Bücher aus drei Jahrtausenden. Eine Ausstellung der Fondation Martin Bodmer Cologny…, Marbacher Katalog 55, Marbach 2000. – Cf. t. 1, p. 438-440.
  • Labriola Ada, Las Fábulas del Esopo Medici, Valencia 2011. – Cf. Introduction : passim.