Documents: 560, affichés: 501 - 520

Sous-projet: e-codices 2017-2020

Janvier 2017

statut: en cours

financé par: swissuniversities

Description du projet: Le soutien durable du programme « Information scientifique » de swissuniversities permettra la stabilisation et la transformation d’un projet en un service bien établi. En outre, l’infrastructure technique devra être améliorée. Ce développement ultérieur est nécessaire pour progresser dans les années à venir dans le domaine de l’interopérabilité. Enfin, d’autres sous-projets seront mis en place, pour que la plupart des manuscrits de Suisse considérés aujourd’hui comme pertinents puissent être publiés en ligne jusqu’en 2020.

Toutes les bibliothèque et les collections

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1720
Papier · 6 + 560 + 2 pp. · 30.5 x 19.5 cm · monastère de Saint-Gall (p. Gregor Schnyder, p. Chrysostomus Stipplin) · avant 1672/vers 1706 (avec des ajouts jusqu’en 1788)
Sacrarium Sancti Galli, Bd. III: consécrations d’églises, chapelles, autels et cloches dans la région de la principauté de l’abbaye de Saint-Gall

Le volume, presque entièrement rédigé en latin, contient dans la première partie (pp. 1-480) des informations sur la consécration des églises, chapelles, autels et cloches au monastère de Saint-Gall et dans la zone de l’Alte Landschaft (pp. 1-187), en Thurgovie (pp. 188-263), dans la vallée du Rhin (pp. 264-309) et dans le Toggenbourg (pp. 310-457), en plus des églises du territoire urbain de Saint-Gall, St. Laurenzen, St. Mangen et St. Leonhard (pp. 475-480). Cette partie a été copiée par le moine et gardien de Saint-Gall le père Gregor Schnyder (1642-1709), vers 1706, et contient de nombreuses additions de l’époque jusqu’en 1788. Sur une page non numérotée placée avant la p. 57, on peut voir un dessin au lavis de la tour de l’horloge du monastère achevée en 1661. La seconde partie (pp. 487-556) est de la main du moine de Saint-Gall Chrysostomus Stipplin (1609-1672). Elle contient un calendrier des fêtes des saints pour le monastère de Saint-Gall, qui indique chaque fois où se célèbre la fête correspondante (pp. 487-501), une liste des chapelles et des autels avec la date de consécration (pp. 501-502), deux listes des saints patrons des autels disposés selon le calendrier (pp. 503-506 et 507-509), un panorama des autels avec les reliques qui y sont contenues (pp. 509-515) et une liste de toutes les reliques du monastère et de ses chapelles (pp. 519-556). La première partie se conclut par un index des lieux (datant de la même époque que les derniers ajouts). (sno)

En ligne depuis: 14.12.2018

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1721
Papier · 352 ff. · 33.5 × 20 cm · abbaye de Saint-Gall (p. Kolumban Brändle; frère Gall Beerle) · après 1769 (reliure : 1785)
Sacrarium Sancti Galli, Bd. IV: Description des fêtes célébrées à l’occasion de la translation des reliques de saints des catacombes romaines dans les églises et le monastères de la principauté de l’Abbaye de Saint-Gall, aux XVIIème et XVIIIème siècles

Ce volume, principalement écrit en allemand, a été composé et compilé par le custode de Saint-Gall, le père Kolumban Brändle (1720−1780) et copié par le frère Gall Beerle (1734−1816). Il décrit les fêtes célébrées à l’occasion des translations de reliques de saints des catacombes romaines, au XVIIIème siècle, dans la région dépendant de la principauté de l’Abbaye de Saint-Gall. A l’introduction générale (fol. Vr – fol. VIIIr) succède une riche documentation sur les translations de Benoît dans le couvent des capucines de Sainte-Scholastique à Rorschach, en 1732 (fol. IXv2v), de Justin à Gossau, en 1743 (fol. 63v68v), de Julien dans le couvent des capucines de Notkersegg, en 1748 (fol. 69v77v), de Valentin à Goldach, en 1761 (fol. 78v129v), de Célestin à Waldkirch, en 1763 (fol. 130v167r), de Clémence dans le monastère des bénédictines de Sainte-Wiborada à St. Georgen, en 1769 (fol. 168v226v), de Théodore à Neu St. Johann, en 1685 (fol. 228v237r), de Placide, Felicissimus, Victor, Prosper et Redempta, en 1689, à Neu St. Johann (fol. 238v246r), sur le jubilé des cent ans de la translation de Théodore à Neu St. Johann, en 1755 (fol. 247r265r) et le jubilé des cent ans de la translation de Marinus à Lichtensteig, en 1757 (fol. 266v291r), ainsi que sur les translations de Théodore à Berneck, en 1766 (fol. 292v352v). Les comptes rendus sont accompagnés d’aquarelles représentant les saints des catacombes revêtus d’habits de fête. En outre, des actes, des documents et des comptes rendus relatifs à l’autorisation obtenue de Rome de pouvoir vénérer Eusèbe de Viktorsberg, dans la région de l’Abbaye de Saint-Gall (fol. 3v-54v) et à l’ordonnance de la procession de saint Pancrace à Wil, en l’an 1738 (fol. 55r62v), figurent aussi dans le volume. Dans ce volume est aussi conservée une esquisse à l’encre, peu connue, de la forteresse d’Iberg près de Wattwil (fol. 238v). (smu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1722
Parchemin · 244 (246) + 111 (113) + 67 (72) ff. · 13.5-36.5 x 9.5-46.5 cm · abbaye de Saint-Gall, p. Ambrosius Epp · 1785
Sacrarium Sancti Galli, Vol. V: De sacra Suppellectili et alia (« Über die heiligen Geräte »)

Le fascicule a été réuni en 1785 par le trésorier du monastère de Saint-Gall, p. Ambrosius Epp (1752-1817). Il contient, subdivisé en plusieurs parties, des dessins, des descriptions et des inventaires d’une partie du trésor de la cathédrale de Saint-Gall (« les objets liturgiques sacrés »), ainsi que des documents s’y rapportant. La première partie (pp. 1-157) réunit des dessins à la plume de calices, burettes, plats, armes, candélabres, etc., ainsi que de quatre autels. La deuxième partie (fol. 1-240, avec un index aux pp. 161-166 de la première partie) comprend les inventaires du trésor de la cathédrale des XVIIe et XVIIIe siècle. Certains ne sont pas datés, d’autres le sont (1665, 1691, 1712, 1720, 1723, 1739 et 1781). La troisième partie (fol. 1-104, avec un index aux ff. 242-244 de la deuxième partie) est un recueil des documents se rapportant à ces objets – factures, lettres, notes de carnets, etc. rangés pour la plupart suivant l’ordre chronologique. La quatrième partie (pp. 1-67 et fol. 68-95, avec un index aux ff. 107-110 de la troisième partie) contient des privilèges et des indulgences, manuscrites et imprimées.  (sno)

En ligne depuis: 22.03.2018

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1727
Papier · II + 516 pp. · 29 x 19.5 cm · après 1599/première moitié du XVIIe siècle
Compendium d’alchimie : Aureum Vellus oder Guldin Schatz und Kunstkammer, livres I-III

Copie littérale des livres I-III du compendium d’alchimie Aureum Vellus oder Guldin Schatz und Kunstkammer imprimé en 1589/99 par Georg Straub à Rorschach. Les gravures sur bois de la troisième partie (Splendor Solis, pp. 219-270) ont été copiées, à quelques exceptions près, exactement d’après l’édition imprimée, et ont été rehaussées à l’aquarelle. Un dessin au lavis à la page 116 représente Paracelse. (sno)

En ligne depuis: 14.12.2018

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1759
Papier · 628 pp. · 51 x 36 cm · Abbaye de Saint-Gall (p. Martin ab Yberg; p. Notker Grögle) · vers 1770
Antiphonarium officii pour l’église abbatiale de Saint-Gall, partie hivernale

Partie hivernale d’un antiphonaire de grand format en deux volumes (partie estivale dans Cod. Sang. 1760), utilisé pour la liturgie des heures des moines de Saint-Gall, écrit vers 1770 par le moine de Saint-Gall Martin ab Yberg (1741-1777) et richement enluminé avec de petits dessins à l’aquarelle du père Notker Grögle (1740-1816), entourés de corniches fleuries rococo. Le volume, muni de somptueuses ferrures en laiton baroques, contient les chants des moines de Saint-Gall pour les fêtes solennelles et celles de saints entre le premier dimanche de l’Avent et l’Ascension. Il se subdivise en trois parties : le Proprium de tempore (pp. 1357), le Proprium sanctorum (pp. 358500) et le Commune sanctorum (pp. 501559). A la fin, figurent des suffrages et des antiennes et répons pour les jours de fête (pp. 560-616). Les chants pour les jours des fêtes de l’archange Gabriel et de sainte Scholastique sont aussi ajoutés (pp. 617-626). Les mélodies sont notées en notation allemande du plain-chant sur des portées à cinq lignes. Le volume passa, en 1930, de la bibliothèque du choeur de la cathédrale à la bibliothèque abbatiale. (smu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1760
Papier · IV + 462 pp. · 50 × 35,5 cm · abbaye de Saint-Gall (p. Martin ab Yberg; p. Notker Grögle) · 1770
Antiphonarium officii pour l'église abbatiale de Saint-Gall, partie estivale

Partie estivale d’un antiphonaire de grand format en deux volumes (partie hivernale dans Cod. Sang. 1759), utilisé pour la liturgie des heures des moines de Saint-Gall, écrit en 1770 (chronogramme en argent sur le frontispice), par le moine de Saint-Gall Martin ab Yberg (1741-1777) et richement enluminé avec de petits dessins à l’aquarelle du père Notker Grögle (1740-1816), entourés de corniches fleuries rococo. Le volume, muni de somptueuses ferrures en laiton baroques, contient les chants des moines de Saint-Gall pour les fêtes solennelles et celles de saints entre Pentecôte et le dernier dimanche après Pentecôte. Il se subdivise en trois parties : le Proprium de tempore (p. 1113), le Proprium sanctorum (p. 114353) et le Commune sanctorum (p. 354400). A la fin, figurent des suffrages, des antiennes et répons pour les jours de fête (p. 401431). Les chants pour les jours des fêtes de saint Joachim et de l’archange Raphaël sont aussi ajoutés (p. 432440). Les mélodies sont notées en notation allemande du plain-chant sur des portées à cinq lignes. Le volume passa, en 1930, de la bibliothèque du chœur de la cathédrale à la bibliothèque abbatiale. (smu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1762
Papier · IV + 300 pp. · 48.5 x 35 cm · monastère de Saint-Gall: Dominikus Feustlin · 1757
Antiphonaire, partie hivernale

Partie hivernale d’un antiphonaire, organisé à l’origine en deux volumes, et divisé au moment de la reliure en quatre tomes. L’antiphonaire, dont les autres parties sont conservées dans les Codd. Sang. 1763, 1764 et 1795, fut écrit et probablement aussi décoré par le p. Dominikus Feustlin (1713-1782). Son style se caractérise par des cadres aux coloris vifs, composés de milliers de petits traits dessinés autour des initiales et des cartouches des titres. Page de titre avec les armes de Saint-Gall, Saint-Jean, du Toggenbourg et de l’abbé Cölestin Gugger von Staudach (1740-1767) à la p. III. D’autres cartouches contenant un titre décorés aux pages 1, 45, 48, 53, 101, 104, 162, 178, 202 et 214. La partie hivernale contient le Proprium de tempore pour la prime de l’Avent jusqu’au mercredi des cendres (pp. 1-161), le Proprium de Sanctis de novembre à fin février (pp. 162213), le Commune Sanctorum (pp. 214251), des messes votives (pp. 252272) et les Antiphonae feriales (pp. 272297). (sno)

En ligne depuis: 22.03.2018

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1767
Parchemin · IV + 556 pp. · 55.5–56 x 39.5–40 cm · vers 1500/1520
Graduale de tempore

Le Graduale de tempore a été commandité par le prince-abbé Franz Gaisberg (1504-1529, armoiries p. 1) et enluminé par l'artiste Augusta Nikolaus Bertschi (initiales, miniatures et bordures avec entrelacs et animaux). La banderole à la p. 55, qui se termine avec etc. 156, fournit une (fausse) indication sur la datation (1506 ou 1516 ?). Les chants pour la messe sont écrits en notation allemande du plain-chant sur une portée à cinq lignes. Le codex constitue le plus grand manuscrit de la bibliothèque abbatiale de Saint-Gall. A l'origine, il était encore plus grand, mais les pages ont été fortement découpées à l'occasion d'une nouvelle reliure, comme on peut le voir d'après la marge inférieure repliée de la p. 1 ou d'après la bordure découpée de la p. 444. La reliure se compose de lourdes ferrures sur un fond de velours rouge. (sno)

En ligne depuis: 22.06.2017

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1853c
Papier · 236 pp. · 10.5 x 8 cm · Couvent des capucines de Notkersegg près de Saint-Gall : fr. Matthias Jansen · 1774
Fr. Mathias Jansen, Interprétation des peintures de la cathédrale de Saint-Gall et relation sur l’élévation des ossements de saint Othmar en 1774

Le volume de petit format contient deux écrits de la main de Mathias Jansen, comme en atteste la souscription de 1774 à la p. 201. Aux pp. 7-39, Jansen décrit les peintures de la cathédrale de Saint-Gall en faisant une description à la manière d’un inventaire travée après travée, champ après champ. A la p. 20, il rapporte l’amélioration d’une peinture représentant Othmar et d’autres saints. Le deuxième écrit (pp. 40-201) recueille les récits historiques sur la vie, l’au-delà et le culte de saint Othmar sous la forme de procès-verbaux de décisions, ainsi que de préparatifs et de procédures d’actes rituels, dont l’élévation des ossements d’Othmar en 1773/1774. A la p. 99 est dessiné un autel décoré. Les pp. 202-207 contiennent des ajouts tardifs de 1823 ou peu après. Aux p. 39 et 202 se trouvent des ajouts sporadiques (ap. 1823) au sujet du bas-relief du sculpteur Johann Christian Wentzinger, et toujours à la p. 39 sur les nouvelles peintures du chœur de l’artiste Antonio Moretto. Les pp. 1-6 et 208-236 sont blanches. Provenant du couvent des capucines de Notkersegg, selon une note inscrite sur la garde antérieure, le manuscrit entre probablement en possession de l’évêque Greith de Saint-Gall vers 1852. Depuis 1939, il se trouve à la bibliothèque abbatiale en dépôt de la bibliothèque épiscopale. (nie)

En ligne depuis: 13.06.2019

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1902
Parchemin · 394 + w–z pp. · 12.5 x 9 cm · probablement diocèse de Constance · XIVe siècle
Psautier/bréviaire, dominicain

Psautier/bréviaire pour un couvent féminin dominicain. Il contient un calendrier des saints avec de nombreuses femmes et des saints rares (pp. 1-12). La présence de saints de Saint-Gall et de Constance renvoie à une origine dans le diocèse de Constance. Aux pp. 390-393 figurent des instructions de prières en allemand. Particulièrement dignes d’intérêt sont les treize miniatures et initiales à feuille d’or. Le volume provient du couvent dominicain de Sainte-Catherine au Nollenberg près de Wuppenau (Thurgovie) où il se trouvait, d’après une note de possession, au plus tard au XVIe siècle. Depuis 1930, il est déposé par la bibliothèque épiscopale de Saint-Gall à la Sitftsbibliothek. (sno)

En ligne depuis: 14.12.2018

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1903
Parchemin · 810 pp. · 13.5 x 9–9.5 cm · sud de l’Allemagne (?) · deuxième moitié du XVe siècle
Bréviaire (diurnal), dominicain

Bréviaire dominicain pour des sœurs, probablement écrit au sud de l’Allemagne. L’écriture et la décoration du livre suivent des modèles du XIVe siècle, mais la présence de saint Vincent Ferrer (canonisé en 1453/54) et sainte Catherine de Sienne (canonisée en 1461) renvoient à une datation au cours de la deuxième moitié du XVe siècle. Nombreuses initiales à feuille d’or et rinceaux, bordures marginales aux pages 21 et 168 (deux chiens, misericordia et Justicia, chassent un cerf, Verbum patris). Le volume provient du couvent dominicain de Sainte-Catherine au Nollenberg près de Wuppenau (Thurgovie) où il se trouvait, d’après une note de possession, au plus tard au XVIe siècle. Depuis 1930, il est déposé par la bibliothèque épiscopale de Saint-Gall à la Sitftsbibliothek. (sno)

En ligne depuis: 14.12.2018

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1908
Parchemin · 252 pp. · 15–15.5 x 10–10.5 cm · XIVe siècle
Sermons spirituels et discours ; Der Mönch von Heilsbronn, Das Buch von den sechs Namen des Fronleichnams

Le manuscrit contient aux pages 1-140 les Hermetschwiler Predigten, un cycle de sermons en haut allemand du XIIIe siècle, dont il s’agit de l’unique témoin. Le texte est incomplet au début et à la fin. Aux pp. 141-214, figure le traité en allemand du Corpus Domini du « Mönch von Heilsbronn », un moine du monastère cistercien de Heilsbronn situé entre Nuremberg et Ansbach, qui vécut probablement au XIVe siècle. Aux pp. 214-252 suivent d’autres discours spirituels. Le volume se trouvait au plus tard au XIXe siècle au monastère bénédictin d’Hermetschwil (Argovie). Depuis 1930, il est déposé par la bibliothèque épiscopale de Saint-Gall à la Sitftsbibliothek. (sno)

En ligne depuis: 14.12.2018

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 1917
Papier · 342 pp. · 20.5 x 14.5 cm · probablement Saint-Gall, couvent des dominicaines de Sainte-Catherine · XVe siècle
Compilatio Mystica (Greith’scher Traktat)

Compilation de traités mystiques nommée d’après le premier éditeur Carl Greith (1807-1882, évêque de Saint-Gall dès 1862), le Greith’scher Traktat. Les sources principales du texte en allemand sont Maître Eckhart, Johannes Tauler et Henri Suso. Le manuscrit, où manque la partie finale, provient du couvent des dominicaines de Sainte-Catherine à Saint-Gall (ensuite Wil), où il a probablement été copié. Le texte même pourrait avoir été compilé par une copiste du couvent à partir d’une collection de textes. Depuis 1930, il est déposé par la bibliothèque épiscopale de Saint-Gall à la Sitftsbibliothek. (sno)

En ligne depuis: 14.12.2018

Preview Page
St. Gallen, Stiftsbibliothek, Cod. Sang. 2135
Papier · 127 pp. · 36 x 24.5 cm · Abbaye de Saint-Gall (Joseph Adam Bürke; p. Notker Grögle) · 1774
Vespéral pontifical du prince-abbé Beda Angehrn de 1774

Le vespéral, relié dans une couverture d’apparat, a été commandité par le prince-abbé Beda Angehrn (1767−1796), écrit en 1774 par Joseph Adam Bürke (chronogramme avec le nom du copiste à la p. 92), un ancien diplômé du gymnase de Neu St. Johann, tenu par les moines de Saint-Gall, et richement décoré par le père Notker Grögle (1740−1816). Le volume contient les incipit des chants des vêpres en notation allemande du plain-chant sur une portée à cinq lignes (antiennes et hymnes) pour les fêtes solennelles et celles de saints de l’année liturgique. Il se subdivise en trois parties : le Proprium de tempore (p. 136), le Proprium sanctorum (p. 3780) et le Commune sanctorum (p. 8192). Le manuscrit se trouvait dans la bibliothèque du chœur de la cathédrale de Saint-Gall jusqu’en 1989. Puis, il fut transféré dans les archives de la paroisse de la cathédrale de Saint-Gall, avant d’être déposé, en 2014, dans la bibliothèque abbatiale de Saint-Gall. Le volume, qui comprenait, en 1774, 96 pages, était très certainement utilisé pour la liturgie dans la cathédrale de Saint-Gall jusque dans les années 30 du XXème siècle. La plupart des compléments et des ajouts manuscrits (après p. 97) datent du XIXème siècle. Des textes tirés d’éditions liturgiques imprimées du XIXème et du début du XXème siècle, qui n’ont pas été identifiées plus précisément, ont aussi été encollés et reliés. Parmi les illustrations, il faut noter plus particulièrement la plus ancienne représentation connue de l’actuelle cathédrale de Saint-Gall, à ce moment-là nouvellement édifiée (p. 72). Sur la page de garde, ont été finement dessinées les armoiries du prince-abbé Beda Angehrn. (smu)

En ligne depuis: 26.09.2017

Preview Page
Stuttgart, Württembergische Landesbibliothek, Cod. Don. B VI 4
Parchemin · 1 f. · 41.5 x 27 cm · Fulda · ca. 1156
Légendier de Fulda

Feuillet provenant du quatrième volume (juillet-août) d’un d’un légendier de Fulda, composé à l’origine de 6 volumes, commandés en 1156 par Rugger, moine au monastère de Frauenberg à Fulda (abbé de Fulda sous le nom de Rugger II de 1176 à 1177). Le fragment contient des parties de la Vita s. Amalbergae, que l’on doit probablement à la main de Eberhard de Fulda. Le légendier fut utilisé encore au milieu du XVIe siècle par Georg Witzel (1501-1573) pour son Hagiologium seu de sanctis ecclesiae (Mayence 1541) et pour son Chorus sanctorum omnium. Zwelff Bücher Historien Aller Heiligen Gottes (Cologne 1554). Il s’agit de l’unique fragment documenté du quatrième volume. Les fragments restants du légendier se trouvent à Bâle, Soleure et Nuremberg. Ils proviennent du troisième (mai-juin) et du sixième volume (novembre-décembre) et ils montrent qu’au moins ces volumes-ci arrivèrent un peu plus tard à Bâle, où ils servirent, vers 1580, de maculatures. (stb)

En ligne depuis: 13.06.2019

Preview Page
Tesserete, Archivio parrocchiale, codice 1
Parchemin · III + 190 pp. · 31.5 x 22.5 cm · Italie septentrionale (Milan) · 1342
Epistolarium ambrosianum

Le manuscrit, pratiquement inconnu jusqu’à nos jours, contient un épistolier de rite ambrosien. Il a été commandité en 1342 par le prêtre Giacomo de Parazo pour une église dédiée à S. Fermo, non identifiée. Le manuscrit arriva probablement au XVe/XVIe siècle dans le territoire ambrosien de Tesserete (canton du Tessin) où il fut démantelé et relié à nouveau avec l’ajout d’une copie d’un testament – d’authenticité douteuse – rédigé en 1078 par Contessa, de la ville de Milan, en faveur de l’église de S. Stefano à Tesserete. Au XVIIe siècle, le codex était en possession de la famille de notaires Verdoni et depuis le XXe siècle il est conservé auprès de la paroisse de Tesserete. Il présente sur la page d’ouverture une initiale enluminée figurant le saint patron du diocèse de Milan, Saint Ambroise.  (ber)

En ligne depuis: 14.12.2017

Preview Page
Trogen, Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden, Fa Zellweger 90/A : 01.1
Papier · 31 ff. · 37 x 32.5 cm · Trogen · 1891
Chronique de la famille Zellweger, vol. 1

Album comprenant des représentations des membres de la famille de commerçants textiles Zellweger de Trogen et des textes biographiques relatifs à ses représentants masculins. La famille Zellweger a marqué l’économie et la politique d’Appenzell Rhodes-Extérieures jusqu’à la fin du XIXe siècle. Victor Eugen Zellweger, l’auteur des textes, s’est chargé des reproductions de peintures, dessins et gravures appartenant à la famille en utilisant les techniques photographiques les plus modernes. Pour la mise en forme calligraphique et l’illustration de l’œuvre en trois volumes, il mandata le dessinateur de Saint-Gall Salomon Schlatter. (eis)

En ligne depuis: 29.03.2019

Preview Page
Trogen, Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden, Fa Zellweger 90/A : 01.2
Papier · 26 ff. · 37 x 32.5 cm · Trogen · 1891
Chronique de la famille Zellweger, vol. 2

Album comprenant des représentations des membres de la famille de commerçants textiles Zellweger de Trogen et des textes biographiques relatifs à ses représentants masculins. La famille Zellweger a marqué l’économie et la politique d’Appenzell Rhodes-Extérieures jusqu’à la fin du XIXe siècle. Victor Eugen Zellweger, l’auteur des textes, s’est chargé des reproductions de peintures, dessins et gravures appartenant à la famille en utilisant les techniques photographiques les plus modernes. Pour la mise en forme calligraphique et l’illustration de l’œuvre en trois volumes, il mandata le dessinateur de Saint-Gall Salomon Schlatter. (eis)

En ligne depuis: 29.03.2019

Preview Page
Trogen, Kantonsbibliothek Appenzell Ausserrhoden, Fa Zellweger 90/A : 01.3
Papier · 39 ff. · 37 x 32.5 cm · Trogen · 1891
Chronique de la famille Zellweger, vol. 3

Album comprenant des représentations des membres de la famille de commerçants textiles Zellweger de Trogen et des textes biographiques relatifs à ses représentants masculins. La famille Zellweger a marqué l’économie et la politique d’Appenzell Rhodes-Extérieures jusqu’à la fin du XIXe siècle. Victor Eugen Zellweger, l’auteur des textes, s’est chargé des reproductions de peintures, dessins et gravures appartenant à la famille en utilisant les techniques photographiques les plus modernes. Pour la mise en forme calligraphique et l’illustration de l’œuvre en trois volumes, il mandata le dessinateur de Saint-Gall Salomon Schlatter. (eis)

En ligne depuis: 29.03.2019

Preview Page
Utopia, armarium codicum bibliophilorum, cod. 6 (JUD040)
Parchemin · IV + 476 + IV ff. · 23.7 x 19 cm · Espagne (Castille ?) · 1e moitié du XIVe siècle
Bible avec Masorah Magna et Masorah Parva

Bible séfarade en hébreu, réalisée au cours de la première moitié du XIVe siècle, en Espagne, vraisemblablement en Castille. Le manuscrit s’ouvre et s’achève par des listes massorétiques (ff. IIr-IXv et 463v à 466v), encadrées de bordures enluminées, constituant des « pages tapis ». Le texte biblique, copié sur une ou sur deux colonnes, est accompagné de la grande et de la petite Massores (règles de la tradition rabbinique concernant la lecture et l’accentuation des textes sacrés), inscrites en lettres minuscules dans les marges et dans l’entrecolonne du texte. Ces éléments micrographiques s’animent parfois dans les marges inférieures des feuillets (environ 70 occurrences), ou sur les quatre côtés des feuillets (par ex. ff. 42r-43r, 461v-463r), où ils forment de magnifiques figures géométriques et des entrelacs. Les premiers livres bibliques sont introduits par des titres réalisés en or bruni et inscrits sur des fonds champies, rose et bleu, parcourus de rinceaux blancs (f. 1v/Gn, 33v/Ex, 59v/Nb, 77v/Dt, 102v/Js, 125v/Jg). D’après une note de possession (f. 467v), datée de 1367 (?), cette Bible hébraïque a probablement appartenu à David ha-Cohen Coutinho – membre d’une famille de marranos portugais. Au XVe siècle, elle appartient à Moses Abulafia avant d’être vendue par sa veuve comme le montre le contrat de vente daté et signé en 1526 à Salonique, qui est placé au début du livre (f. Ir). La Bible se retrouve au XVIe siècle dans les mains du talmudiste et rabbin de Salonique, Abraham di Boton (f. 467v). Puis sa présence est attestée au XIXe siècle à Alexandrie, dans la synagogue Zaradel (R. Gottheil, « Some Hebrew Manuscripts in Cairo », Jewish Quarterly Review 17, 1905, p. 648). Passée sur le marché de l’art, la Bible appartient depuis 1996 à une collection privée. (rou)

En ligne depuis: 14.12.2017

Documents: 560, affichés: 501 - 520